Voyage en Croatie du 14 au 21 mai 2017

Aujourd’hui, c’est le compte-rendu de Croatie

Whoooo…jourd’hui, c’est le coup de spleen, et sans envie.

On embarquait pour les mêmes eaux,

Voir les îles ou bien le continent

Gérard nous dit : » A nous les tonneaux ».

————————————-

Aujourd’hui, c’est le compte rendu de Croatie

Whooo…jourd’hui, plus jamais d’eau, mais vin d’ici.

Est-ce que tu as vu un chameau ?

Non, Gérard…ment tant bu.

Est-ce que tu as vu un éléphant ?

Oui, mais tout rose.

————————————-

Pour la suite, laissons la parole à notre parolier préféré et revenons à notre compte-rendu.

Dimanche matin de très bonne heure, temps bas et gris pour le RDV chez Hubert afin de prendre le car direction Nantes. D’abord une halte à La Roche pour embarquer nos collègues, avant de rejoindre l’aéroport de Nantes. Et déjà la foule pour accueillir le V V V dont la notoriété n’arrête pas de grimper.

Après les formalités, le tarmac pour le décollage au jour levant. A peine envolés, et déjà l’ambiance Croatie avec le soleil et le ciel bleu.

Pour rallonger la nuit, un petit somme et la côte italienne versant Adriatique défile sous nos ailes. Encore un petit effort et déjà Split et le sol de la piste d’atterrissage.DSC_4318

Formalité à la douane, où en attendant de présenter nos papiers, un croate vivant à Nantes nous initie à la prononciation de Veutseu tchèka, façon très élégante de dire bonjour en croate. La douane passée, direction la sortie où nous attend 007 en la personne de notre James Bond girl Barbara.

IMG_1364DSC_4331

Découverte de notre mini-car où nous faisons la connaissance de notre chauffeur qui va nous accompagner tout au long de cette semaine. Alors Dober Dan Emile._DSC5375a

A peine sortis de l’aéroport, nous nous dirigeons vers Split et l’embarcadère. En attendant le Ferry nous prenons en terrasse un petit déjeuner complet et prenons contact avec le café à l’italienne.DSC_4335

Après une traversée ensoleillée et ventée, nous atteignons les bords de l’île de Brac en moins de quarante minutes.

cof

DSC_4340 DSC_4352 DSC_4349

cof cof

Direction la commune de Bol par une route escarpée présentant des points de vue magnifiques. Sur les hauteurs de l’île, nous nous arrêtons au bord de la route pour visiter un vignoble de 15 ha récemment mis en service et appartenant à la maison Stina. Un terrain caillouteux où nous imaginons le travail accompli pour transformer cette friche en vignoble.

DSC_4366 DSC_4373 DSC_4369

Nous sommes à huit cents mètres d’altitude et déjà la température en cette fin de matinée est particulièrement clémente. Qu’est-ce que cela doit être en Août pour les vendanges sous le soleil.

Aussitôt après, descente vertigineuse vers Bol avec des vues sur l’Adriatique simplement superbes. DSC_4488 DSC_4490

Nous pouvons découvrir notre hôtel (Elaphusa) en bord de mer près d’une pinède. Premier repas en bord de mer donc à base de poissons où le patron nous présente sa pêche à base de rascasses et de langoustes. 

DSC_4389 cof

IMG_1387

Après-midi libre avec visite de la vieille ville pour les plus courageux ou farniente à l’hôtel pour les autres. Piscine, ou massage au programme.

_DSC4825 IMG_1453

_DSC4780IMG_1450 IMG_1451

En fin d’après-midi, en guise d’apéro visite de la maison Stina avec dégustation. Du hall d’entrée, vue magnifique sur le port et la mer.

_DSC4828 IMG_1461 DSC_4435 DSC_4432

cof

Lundi : Après une nuit salvatrice et après le petit déjeuner départ vers l’Ile de Hvar. Croisière sympa sous une température encore fraîche.

DSC_4493 DSC_4506

DSC_4524 DSC_4528

Arrivés à Jelsa petite commune de pêcheur, nous prenons le bus dans la foulée direction la ville de Hvar pour la visite de la forteresse et de la vieille ville.

_DSC4878 DSC_4560 DSC_4532DSC_4531

cof

A midi nous avons rendez vous au domaine Caric pour une visite et un repas accompagné des vins du propriétaire. Cuisine traditionnelle excellente accompagnée de vins de la maison. Belles découvertes en perspective.

_DSC4890 DSC_4599

DSC_4595IMG_1514

cof cof sdr

DSC_4615 DSC_4611 DSC_4601

L’après-midi retour vers Jelsa pour déposer nos bagages à l’hôtel Funtana. Au programme visite dégustation chez Vina Tomic où nous sommes attendus par Tomic Bastijana. Après une visite explicative, nous nous rendons au sous sol dans une pièce magnifique où une table splendide est dressée à notre attention.

IMG_1896 _DSC4930 _DSC4921 DSC_4638 DSC_4641 DSC_4622

Buffet de très bon goût pour accompagner notre dégustation où nous découvrons des vins de belle facture.

Soudain venant troubler le calme du recueillement de cette dégustation, un coup de tonnerre. Un « holibrius », grand agité, ancien garde du corps de personnalités, qui sans prévenir, nous dévoile sa technique du coup de boule croate.

Mais visiblement en retraite, et manquant d’entraînement, le départ à la Depardieu tourne vite au désastre en une misérable Pierre Richard. Un bruit d’enfer vient interrompre le recueillement, et j’ai juste le temps d’apercevoir le regard étonné du maître de ces lieux. L’ombre d’un instant, il semble craindre pour sa magnifique voûte romaine. Serait-ce un tremblement de terre? Béru dérouillant la Berthe? Que nenni, seulement notre garde de côte (du Rhône) qui dans l’ombre projetée par les bougies a confondu un magnifique chandelier avec un ennemi sanguinaire. Ce pauvre abat-jour est complètement explosé, j’ai une coupelle sur les bras et mes voisins sont arrosés par des éclats de bougies fondues.

Constatant les dégâts, Tomic Bastijana apparaît soulagé de voir qu’il s’agit d’une malencontreuse méprise. Chacun se remettant de ses émotions, la découverte des nectars locaux peut se poursuivre en compagnie du gars Alain affublé d’une magnifique cicatrice au front et soulagé de voir que le terrorisme ne sévit pas encore en Croatie.

IMG_1897

L’objet du délit

En cette fin d’après-midi déjà chaude dans tous les sens du terme, et après avoir pris congé de notre hôte, certains décident d’aller faire un tour vers le port pendant que d’autres préfèrent attendre l’heure du repas à l’hôtel.

Déjà mardi, et nous quittons Jelsa pour une ballade matinale en car qui doit nous amener vers la pointe Est de l’île. Sur des routes escarpées et sauvages, nous surplombons la mer pour des paysages qui faute d’attirer les mouches, font entendre le bruit des appareils photos. Souvenirs souvenirs comme dans la chanson. Devant nous sur l’autre rive, les villes d’en face comme on dit à Antibes, sur le continent ou sur l’île de Brac.

Arrivés vers 11h00 dans le petit port très pittoresque de Sucuraj, nous avons le temps de flâner, prendre un café avant d’embarquer vers le continent, où près du port nous attend notre déjeuner.

_DSC4965 _DSC4959 _DSC4962 IMG_1975 IMG_1986

Une superbe « gargotte » les pieds dans l’eau non sur le bord de Seine mais sur une petite plage de l’Adriatique. Vue imprenable, à l’ombre d’arbres majestueux pour un repas marin accompagné comme il se doit.

cof sdr

DSC_4724 IMG_2093 DSC_4726 DSC_4725 DSC_4733 DSC_4728 _DSC4979 IMG_2092 DSC_4735

La température monte car nous nous éloignons du rivage et de son vent rafraîchissant en nous dirigeant vers la frontière Bosniaque. Papiers s’il vous plaît, ici on filtre les migrants. Après une certaine attente, tout étant en règle, nous partons direction un parc magnifique, où nous pouvons nous détendre en le visitant où  à l’intérieur coule une cascade imposante. Sous un soleil de plomb nous devons faire un bon exercice en gravissant un nombre important de marches pour remonter vers le parking du car. Exercice salvateur dans l’attente des festivités de la soirée.

DSC_4762 DSC_4761 DSC_4754 IMG_2098

IMG_2099

La chaleur commence à régresser quand nous arrivons au domaine Nuic, où nous allons découvrir que la Bosnie sait également faire des vins de grande qualité. Après une visite guidée au travers d’une plantation récente de 25ha, nous sommes impressionnés par le travail énorme de concassage de pierres qu’il a fallu réaliser et ce sur 3 mètres de profondeur. A l’aide d’engin type « Caterpillar », d’abord broyer les énormes pierres en galets afin de rendre cette parcelle apte à la plantation de la vigne.. Ici, comme dans le couloir rhodanien les vignes bénéficient la nuit de la restitution de la chaleur des galets. Vignobles âgés de 7 à 8 ans et dont, au cours de notre première dégustation, nous allons rapidement mesurer le grand potentiel.

DSC_4789DSC_4779 DSC_4777

En effet cette visite terminée, nous prenons la direction du domaine où nous constatons que des travaux importants sont en cours d’achèvement pour concrétiser un processus viticole déjà très moderne.

DSC_4785 DSC_4782 DSC_4781 DSC_4783

Belle dégustation de plateaux de fromages locaux pour accompagner la dégustation d’une palette complète des premiers niveaux de gamme du domaine, issus de vignes jeunes. Vins agréables à apprécier dès leur première jeunesse. Les derniers vins de cette dégustation viendront confirmer les premiers ressentis. Sur des vignes plus anciennes nous pouvons apprécier la belle maîtrise de vins déjà bien concentrés. Domaine où chacun s’accorde à dire que cette équipe maîtrise parfaitement son sujet pour présenter de belles bouteilles.

IMG_2113 IMG_2115

DSC_4839 DSC_4791

L'espion aux pattes de velours

L’espion aux pattes de velours guette!!!!!

Mais notre président veille en tenue de combat. Attention tu es fait Patrick

Mais, notre président toujours aux aguets et en tenue de combat, veille. Attention, tu es démasqué Patrick.

Le soir nous avons rendez vous avec le directeur de ce domaine, qui nous accompagne pour un repas festif où il a apporté ses plus grands crus. Nous traversons à la tombée de la nuit une zone sauvage loin des routes nationales pour arriver vers une impasse où seul existe, loin de tout une auberge traditionnelle qui au premier abord ne paye pas de mine.

DSC_4852

Grande soirée locale où pour accompagner le haut de gamme de la production Nuic, le restaurateur à mis les petits plats dans les grands. Cuisine régionale, où le mouton est cuit sous la cheminée dans la cendre. Repas accompagné et souligné par les cœurs du Dr. Mambu qui ne recrache guère et avouera à la sortie: « Aujourd’hui c’est Gérard Mantambu », et pas n’importe quoi, surtout des cépages locaux à couper le souffle mais surtout à épancher sa soif.

oznorIMG_2131

IMG_2127 IMG_2125

DSC_4861 DSC_4863

DSC_4869 DSC_4868 DSC_4864

Grosse soirée qui rendit notre pauvre mouton tout écervelé.

IMG_2129 IMG_2130

Retour fort imbibé tard dans la nuit, somnolant en confiance sous le couvert de notre chauffeur qui fut le seul de la soirée à être sobre comme un chameau. Retour tard à l’hôtel où tout le monde parvient à retrouver sa propre chambre. Pas de couples improbables à notre connaissance.

Mercredi, réveil brumeux malgré le magnifique ciel bleu. Rapidement sur pieds, direction le car pour Mostar où est prévue la visite de la vieille ville. Arrivés sur place nous constatons l’encaissement de la ville au fond d’une vallée et comprenons mieux comment, des hauteurs surplombant la ville, les Serbes pouvaient pilonner cette cible privilégiée. Les traces des impacts encore nombreux sur certains murs d’immeubles rappellent encore la violence des combats.

_DSC5039 _DSC5040 DSC_4888 IMG_2137

Ambiance spéciale où on sent bien le poids des communautés, même si aujourd’hui le calme est revenu.

Quant à la vieille ville ouverte au tourisme, toutes les traces du conflit sont effacées et le pont est de nouveau identique à ce qu’il fut avant la guerre. Belle visite d’une cité ayant gardé son cachet d’origine malgré la part belle, faite aux souvenirs pour touristes.

DSC_4897 DSC_4903

DSC_4905 DSC_4911 DSC_4925 DSC_4926 DSC_4937 _DSC5058 _DSC5059DSC_4905 DSC_4941 _DSC5057 _DSC5054

Départ de Bosnie en fin de matinée pour un retour en Croatie où la visite du domaine Rizman est prévue. Arrivés sur place par un chemin juste assez large pour notre car, nous découvrons le domaine et la vue imprenable sur les vignes à flanc de coteau surplombant la mer.

DSC_4991 DSC_4996

DSC_4997 DSC_5002

DSC_5029 DSC_5010

DSC_4998

Accompagné du vent, moment fort avec sur ce plateau et comme surveillant la maison, une superficie importante d’oliviers. L’huile d’olive étant l’autre spécialité de cette maison. Comme maintenant chaque midi, repas pris chez le vigneron où nous dégustons en accompagnement certains vins du propriétaire. De nouvelles belles découvertes, dont celles des huiles locales.

IMG_2156cof cof cof cof

DSC_5006 DSC_5008

DSC_5039

IMG_2155 IMG_2154

DSC_5050 DSC_5061

Nous prenons congé pour poursuivre notre route et passons devant une grande plaine où la culture de l’orange domine sur des dizaines d’hectares. En chemin, nous faisons une petite halte non seulement pour nous dégourdir mais pour faire des photos de la muraille non de Chine, mais de Croatie (Ston).

_DSC5172a zidine 3a Citadelle-de-Ston-Croatie-648x336 39-Ston-muraillea

IMG_2229a

Après un long périple mais sur des routes aux paysages magnifiques, nous atteignons un petit port d’où nous devons prendre le ferry pour l’Ile de Korcula où nous attend l’hôtel Marco Polo.

_DSC5138a DSC_5240

Nous prenons possession de nos chambres où du balcon nous sommes submergés par une vue imprenable sur le port et la mer, s’en oublier sur la gauche, la vieille ville qui semble nous attendre pour la visite du lendemain matin.

DSC_5083 DSC_5084

DSC_5143 DSC_5142 DSC_5136 DSC_5126

Jeudi, Après un copieux petit déjeuner nous sommes prêts à regagner la vieille ville pour une ballade digestive. Un guide nous y attend pour nous apporter tous les renseignements voulus sur cette très vieille citadelle qui se revendique également de Marco Polo.

En effet, dans un musée nous pouvons découvrir une copie d’un document sur lequel est inscrit les noms de deux cents familles grecques attestant de la première colonisation de cette cité aux environs de quatre mille ans avant Jésus Christ.

_DSC5130a IMG_2260

Nous pouvons également constater sur les indications de notre guide, l’influence romaine qui façonna cette petite cité très particulière et plongeant sur l’Adriatique.

DSC_5179 _DSC5137a _DSC5150a _DSC5139a DSC_5088 DSC_5108 _DSC5100a _DSC5122a _DSC5112a

Aussi, nous remercions notre guide par un chant d’adieu, sur un air connu et aux paroles spécifiquement vendéennes. Mais déjà se profile notre départ vers la ponte de l’île à Lumbarda pour un retour sur le continent. Mais avant direction le domaine Bine Winery pour un repas et une dégustation de vins de qualité.

DSC_5275DSC_5261 DSC_5262 DSC_5265 DSC_5266

DSC_5285 DSC_5278 DSC_5277 DSC_5288

DSC_5295 DSC_5290

En guise de digestif, nous retournons au car pour visiter le vignoble. Notre accompagnatrice en profite pour s’éclipser, préférant la visite en scooter accrochée au fils de la maison qui dirige l’équipage. Cette ballade terminée, et eu égard à la durée pendant laquelle nous devons attendre le retour de notre B B internationale, il s’avère que seul cet engin motorisé semble avoir eu un problème d’allumage. Mais ceci ne nous regarde pas.

_DSC5161Bref, tout le monde est triste de quitter cette magnifique petite île mais déjà la région de Dubrovnik nous attend.

Avant l’hôtel et pour cette fin de journée nous avons RDV express vers cette vieille cité. Moment propice, car les visites guidées et la foule qui va avec ne sont autorisées que chaque matinée.

Au préalable, au détour d’un virage sur la route bordant la mer , nous découvrons pour la première fois cette vieille cité mythique.

1280px-View_of_Dubrovnik_DSC5210

_DSC5212

Emile, égal à lui même trouve un accès proche de la cité pour garer le car, et nous pouvons enfin circuler dans les rues presque vides, où sous le soleil, qui décline les couleurs sont magnifiques sur ce rubis surplombant l’Adriatique.

  DSC_5383 DSC_5377

IMG_2409 DSC_5378

Mais au travers de cette première découverte express, la surprise du chef. Dans une petite ruelle, une jeune enseigne récemment inaugurée où nous attendent les patrons d’un bar à vins, Vinoteke Skaramuca. Encore une dégustation de qualité au travers d’un accueil chaleureux.

_DSC5184

DSC_5339 _DSC5187

DSC_5342_DSC5183 DSC_5341 DSC_5340

IMG_2404

DSC_5363 DSC_5374

Nous en profitons également pour faire des emplettes dans un magasin de bonbons où nous achetons une magnifique sucette à notre Président qui prétend qu’elle a le goût du Posip.

DSC_5715 DSC_5714

En contrepartie, il s’engage à prendre des notes sur tous les différents cépages que nous dégustons, et ce pour un compte-rendu exhaustif qui devra faire l’objet d’un cours spécial pour l’année 2017-2018.

Malgré l’accueil, les chants dirigés par le Dr. Mambu qui fait grosse impression sur la foule assemblée et bloquant la ruelle, il est temps de dire adieu à nos hôtes, pour prendre possession de nos chambres situées à l’hôtel Remiscus au milieu d’une baie splendide en direction du Monténégro à environ dix kilomètres de Dubrovnik.

Mais soudain, moment de doute car suite à un problème informatique notre réservation a été malencontreusement annulée. Mais Barbara garde son calme et arrange la situation pour nous trouver une chambre pour une nuit salvatrice et ce dans un cadre idyllique.

Vendredi matin, après une petite marche matinale dans les jardins bordants notre hôtel, c’est l’heure de retourner vers la vieille ville de Dubrovnik pour la visite guidée.

IMG_2386 _DSC5222 DSC_5330 DSC_5333

DSC_5479 DSC_5486 DSC_5491IMG_2464IMG_2469 IMG_2466  IMG_2520 IMG_2530 DSC_5427 DSC_5419 DSC_5414

Sur la route au détour d’un virage nous pouvons contempler cette vieille cité qui semble comme suspendue au dessus de l’eau.

Visite magnifique, mais malheureusement au travers d’une influence déjà très importante en cette période. La visite guidée achevée et après avoir découvert un nombre de monuments intéressants retraçant les divers périodes de la vie à l’intérieur de cette place, nous en profitons pour emprunter les petites ruelles moins encombrées. C’est à la fraîcheur de l’ombre qui y règne que nous pouvons également voir d’autres aspects de cette cité.

Mais c’est déjà l’heure du RDV, et nous pouvons constater qu’également en ville c’est l’heure d’affluence. Un énorme bouchon freine la circulation et Emile arrive enfin avec environ quarante cinq minutes de retard.

Sortie des embouteillages, nous nous dirigeons vers les Caves Coopératives de Dubrovnik pour un nouveau repas dégustation. Encore de belles découvertes, notamment un Cabernet Sauvignon 2007 et un Zindfandel 2012 de très haute tenue.

DSC_5526 DSC_5522

DSC_5511 DSC_5512 DSC_5525 DSC_5513

Mais nous devons repartir car la route pour rejoindre Split s’annonce longue. Passage obligé par un bout de Bosnie ce qui n’accélère pas notre moyenne. Aussi c’est seulement à la tombée de la nuit que nous rejoignons l’hôtel Astoria situé sur la commune de Trogir non loin de l’aéroport.

IMG_2680 IMG_2688

Cet hôtel ressemble à une maison de famille et l’accueil est à la hauteur avec pour nous remettre de cette longue route, un superbe repas à base de poisson. A la carte calamar, dorade royale spaghetti accompagnés de «  moules locales », et pour finir et prévenir un petit creux furtif des crêpes en dessert.

IMG_2689IMG_2690

Samedi, le rassemblement pour le petit déjeuner est matinal car on nous attend de bonne heure à Split pour une visite guidée. Sur place, nous découvrons un ancien palais, vestiges romains réhabilités en zone touristique et quartier marchand.

DSC_5666 DSC_5564 DSC_5640  DSC_5644 IMG_2773_DSC5299a _DSC5306a DSC_5639 DSC_5582 DSC_5601 DSC_5613 DSC_5691 IMG_2789 IMG_2798 IMG_2780

_DSC5292a DSC_5692

Belle visite accompagnée de chants superbes où nous pouvons apercevoir François prenant conscience du travail qu’il nous reste à accomplir pour atteindre un tel niveau rehaussé par une acoustique à ciel ouvert de belle qualité. Mais on se console (de mixage) en se disant qu’en terme de paroles on est quand même d’un niveau supérieur.

DSC_5597

Après une visite au marché des fleurs et des produits du jardin, départ chez mamie, la grand mère de Barbara qui du haut de ses quatre vingt deux ans nous attend de pieds fermes, dans sa commune de Rogoznica.

IMG_2867 DSC_5767

Repas copieux servi sur une terrasse où devant nous, s’élèvent des citronniers sur un jardin dont la porte de sortie donne directement sur une petite plage. Cadre idyllique où une petite averse sur le coup de midi a à peine rafraîchi l’ambiance locale.

cof

cof

DSC_5759 DSC_5749 DSC_5752DSC_5751

DSC_5774 DSC_5784 DSC_5778

cof DSC_5773

C’est en début d’après-midi que nous prenons congé de notre hôte pour nous diriger vers une petite commune typique de Primosten  pour une belle ballade digestive.

DSC_5829 DSC_5819 DSC_5815 _DSC5351 _DSC5336 IMG_2869 IMG_2871

Mais déjà la soirée approche et on nous attend dans une petite auberge qui tout en ayant gardé un style foutrement moyenâgeux, pratique l’agrotourisme. Maison basse très spécifique avec un toit en vieilles ardoises épaisses. Repas traditionnel cuit sous la cendre de l’immense cheminée. Au menu, entre autre, poulpe et agneau. Sans commentaire, bien accompagné et pas seulement de pommes de terre, mais d’alcool local servi en guise d’apéritif.

_DSC5348 _DSC5349 _DSC5369 IMG_2874 _DSC5365 _DSC5372 _DSC5376 _DSC5377 _DSC5394 DSC_5879

DSC_5895 DSC_5894 DSC_5887

C’est la nuit que nous regagnons nos chambres, pour notre dernière nuit en Croatie.

Dimanche,

Aujourd’hui c’est le grand départ de Croatie

Whooo…Jourd’hui sous les nuages, l’aéroport

On s’attendait au coup de blues

On souhaitait entendre du Miles Davis

et tiens oui, et so what

———————————————

Aujourd’hui, c’est fini Split, revoici Nantes,

Whooo….Jourd’hui ballade traditionnelle, pays nantais.

Entre la mer et le continent

On s’est offert une larme

Est-ce que tu te sens mal

Oui, c’est fatal.

——————————————–

Alors, encore un grand merci à l’initiateur du projet, notre éminent Président.

Aussi, à celle qui a su mettre en musique et avec quel brio, cette semaine épique, notre James Bond girl Barbara.

_DSC5320

Enfin à ce pays aux paysages à couper le souffle, et à l’accueil sans égal et tous nos copains vignerons. Simplicité, convivialité qui ont permis à notre groupe de vivre en toute décontraction et profiter des merveilleux produits locaux tant culinaires que viticoles.

                                                                                                          Zbogom Emile.

_DSC5375a

Mais, nous aurions pu boire ce genre de breuvage dans ce café étrange mais…………………

IMG_1459 _DSC5260a

Texte de notre secrétaire Hervé MERLE

Photos de notre poète  Gérard MAMBU, d’ Alain DUBUC et de Barbara

Les commentaires sont fermés.